Depuis 40 ans, SEMEDI et SEDIBEX ont développé un site modèle d’économie circulaire sur la ZIP du Havre au travers de l’usine de traitement et de valorisation des déchets industriels dangereux.
La chaleur produite lors de l’incinération des déchets industriels dangereux est ainsi valorisée sous forme d’électricité et de vapeur. En 2017, 150 GWh de vapeur ont ainsi été valorisés chez les 5 industriels raccordés au réseau SEMEDI / SEDIBEX d’une longueur d’environ 5,5 km.
Depuis 2014, la capacité autorisée de traitement de l’usine SEDIBEX a été portée à 200 kT par an, ce qui en fait l’une des usines d’incinération des déchets industriels dangereux les plus importantes en Europe. Ceci a permis d’augmenter le production de vapeur, et aujourd’hui 80 à 100 kT de vapeur sont non valorisées.
La SEMEDI souhaite donc étendre le réseau de vapeur SEDIBEX vers une partie de la zone industrielle où sont situés 3 industriels consommateurs de vapeur ALKION, TSN2 et OSILUB.
Cette extension de 4 km, permettrait la valorisation de 40 à 50 GWh de vapeur supplémentaires et d’éviter l’émission de près de 11 000 tonnes de CO2 chez les industriels concernés chaque année.
Elle permettrait aussi à cette partie de la Zone Industrielle Portuaire de bénéficier d’une source d’énergie locale prête à alimenter les activités nouvelles qui pourraient s’y implanter.
Avec cette nouvelle branche de réseau vapeur, la SEMEDI et SEDIBEX vont étendre leur modèle d’économie circulaire permettant de valoriser la vapeur issue du traitement des déchets industriels dangereux.